Nasca

Aujourd’hui comme prévu, on se réveille à 5h du matin pour prendre le bus pour Nasca. Avant de partir on tape à la porte de la petite grand mère qui était notre hôte afin de lui rendre les clés. On est plutôt gênés de la réveiller aussi tôt…mais bon c’est elle qui a insisté!

Une fois partie de notre Airbnb, on réserve un UBER direction le terminal de Cruz del Sur ! On a pris les billets dans cette compagnie car elle est réputée pour être une des plus sûre. On a quand même 8h de route donc il vaut mieux qu’on soit dans un bon bus et qu’on ne revive pas certaines souffrances du Laos ou du Cambodge.

A 8h, on découvre notre bus et on n’est pas déçu. On est au deuxième étage, au premier rang avec une vue panoramique sur la route. Les sièges sont hyper confortables et il y a même des écrans pour chaque passager (bon dommage que tout le contenu soit en espagnol). On se croirait presque dans un avion. Les 8h de routes jusqu’à Nasca sont passées sans aucune encombre.

On arrive à Nasca en début d’après midi et cela tranche complètement avec Lima. Ici il fait 27° et l’atmosphère est désertique.

Au terminal notre hôte Luis nous attend et nous amène en taxi jusqu’à l’hôtel. Taxi qui s’avère un peu inutile car l’hôtel est juste à 500m de l’arrêt de bus…mais bon Luis a voulu bien faire. D’ailleurs il va nous aider durant tout notre séjour à Nasca.

Dès notre arrivée, il nous demande ce qu’on compte faire et si on souhaite faire le survol des lignes de Nasca. On lui dit que oui que c’était bien notre but en venant ici ! Il nous proposera plusieurs compagnies dont une qui fait un tour à un prix spécial pour son anniversaire et qu’il nous conseille.

Après quelques temps de réflexion, on choisira sa compagnie pour un vol le lendemain.

Le reste de la journée, on balade dans le petit centre ville de Nasca afin de trouver quelque chose à manger à un prix raisonnable ce qui se révélera particulièrement difficile !

Le lendemain réveille à 7h20 car à 8h le taxi nous attend pour nous amener à l’aéroport. Malheureusement le temps n’est pas avec nous aujourd’hui…les nuages semblent bien bas.

Arrivés à l’aéroport, cela se confirme pour l’instant aucun vol n’est assuré jusqu’à nouvel ordre. Cela ne nous empêche pas d’avancer dans l’administratif. On prend notre poids pour la mise en place dans l’avion. Je monte….80kg tout habillé ! Au moins 8kg en moins depuis le début du tour du monde. Je crois que je devrais vendre ma recette miracle pour perdre du poids 🙂

Après c’est à Louise de monter sur la balance…et ça reste un secret 😉

Une fois les papiers administratifs fait, on va attendre longtemps notre vol le temps que le ciel se dégage.

Il est 11h30 quand enfin on nous appelle ! On sera un groupe de 6 touristes dans l’avion dont une personne qui a déjà fait le vol dans les années 80 et qui ressemble à Indiana Jones d’après Louise. Je vous laisse juger.

Une fois appelés, on nous amène sur le tarmac auprès de notre avion et on nous installe en fonction du poids. Nos 2 pilotes semblent assez jeunes, mais on est plutôt confiant !

Je suis juste derrière un pilote et Louise se situe dans le deuxième rang.

Afin de pouvoir entendre les directives et les instructions des pilotes, on doit mettre un casque à nos oreilles car on n’entend rien sinon.

Le décollage de l’appareil est vraiment impressionnant, on ressent toute les vibrations et ça bouge un peu dans tous les sens. Mais une fois que les roues décollent, on ne sent plus que les vibrations du moteur.

On est à 2500m d’altitude ce qui nous permet d’admirer tous les alentours de Nasca, c’est magnifique. On arrive rapidement au premier Géoglyphe où pour chaque figure, le pilote penche à 45° d’un côté puis de l’autre. Il faut vraiment avoir le coeur bien accroché. Mais bon, pendant 35 minutes on enchaîne les figures toutes plus sublimes les unes que les autres:

La figure du cosmonaute
La figure du singe au centre un peu vers le haut
La figure du colibri en haut à droite
L’araignée
Le condor au centre
L’arbre et l’oiseau à côté de la route
Les aqueducs de cantaloc qu’on va visiter le lendemain

Une fois à l’atterrissage, Louise, blafarde, m’avoue qu’elle a failli tomber dans les pommes et elle est nauséeuse, les loopings des pilotes lui ont été fatales !

Mais bon cela ne gâche pas le sublime spectacle que l’on vient de voir.

Une fois rentrés à l’hôtel, on planifie notre journée du lendemain avec Luis. On lui demande si il peut nous commander un taxi pour visiter quelques sites intéressants aux alentours de Nasca. Comme à son habitude, il nous trouve ce que l’on souhaite et on prend rendez-vous pour 13h le lendemain.

Le matin on prépare nos sacs car le soir même, on prend le bus de nuit en direction d’Arequipa. Luis est très généreux car il nous propose de garder nos sacs et même de nous doucher avant de prendre le bus !

13h, rendez-vous avec le taxi direction le cimetière de Chauchilla à une trentaine de kilomètres de la ville. Le cimetière se situe en plein milieu du désert, on se croit sur une autre planète !

Quand on arrive au cimetière il n’y a qu’une seule autre voiture. Autant dire qu’on est seuls.

Le cimetière consiste en différente excavations avec à l’intérieur des momies dont certaines ont encore des cheveux ! C’est vraiment impressionnant.

On fait le tour du cimetière assez rapidement car il doit n’y avoir qu’une dizaine d’excavations. De plus un fort vent s’invite durant la visite ce qui nous fait ramener plus rapidement à la voiture.

Prochaine étape de la visite de cette après-midi : les magnifiques aqueducs de Cantalloc qui servaient aux Incas à acheminer l’eau. On avait pu les voir depuis l’avion hier.

La visite s’enchaine avec deux sites de géoglyphes Inca, mais pour Louise, qui a été diplomé en histoire Inca depuis hier, ce sont des faux. Il est vrai que comparés aux lignes qu’on a vu la veille, ils font pâles figures…

On termine cette après-midi de découverte par un centre administratif inca. Ce sont nos premières ruines Inca depuis notre arrivée et on a une belle vue sur la ville.

Une fois notre tour terminé, on rentre à l’hôtel et on se prépare pour notre bus de nuit. Luis avec sa gentillesse nous laisse nous reposer dans une chambre avant de partir…

A 22h, après 2h d’attente dans la gare routière de Cruz del Sur, on monte dans notre bus de nuit à destination d’Arequipa et on est subjugués ! Il n’y a que 3 fauteuils par rangée, des couvertures, des coussins…digne d’une classe business ! On va bien dormir ce soir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *