Machu Picchu

Aujourd’hui c’est le départ pour le point culminant de toute visite au Pérou, la visite du Machu Picchu ! Et rien que le trajet et une aventure en soi.

On a décidé, afin de ne pas partir le jours même de la visite du Machu Picchu, de dormir une nuit jusqu’à la ville de Ollantaytambo. La ville qu’on avait déjà en parti visité il y a 2 jours lors de notre circuits de la vallée sacrée.

On part assez tôt de notre hôtel de Cusco afin de ne pas arriver trop tard à Ollantaytambo et de profiter un minimum de la ville. On va prendre pour la première fois du Pérou un collectivo. Les collectivos se sont des mini bus privé partagé qui font des trajets spécifiques à des prix défiant toute concurrence.

On en trouve un facilement, car notre hôte nous a indiqué où trouver les collectivo en partance pour Ollantaytambo.

Le trajet qui dure 1h30 se fait rapidement et on traverse des paysages magnifiques, on voit les montagnes avec les glaciers illuminés par le soleil.

Arrivé à Ollantaytambo, on part manger sur la grande place avant de récupérer les clés de notre chambre d’hôtel à 13h.

Une fois la chambre récupérer, je pars découvrir une petite ruine inca qu’on avait pu voir l’autre jour depuis les fortifications. C’est une sorte de garde de mangé et d’après notre guide, un des premier frigo de notre temps !

La balade est assez courte et dure 1h30 mais on a une vue magnifique sur la citadelle Inca.

La suite de l’après-midi, on va se reposer car le lendemain réveil à 4h du matin afin de prendre le train pour le Machu Picchu. Et oui je crois qu’on ne s’est jamais levé aussi tôt depuis qu’on est a commencé ce voyage !

Après une bonne nuit de repos, on se réveille quand même avec un peu de difficulté (enfin surtout Louise :)) et on se met en route vers la gare à 15min de route.

Arrivé à la gare, on embarque dans de beau wagon avec toit panoramique. Bon vu qu’il fait nuit cela n’a pas beaucoup d’utilité mais au retour, on verra toute la beauté de la vallée péruvienne. Les wagons sont tirés par une impressionnante locomotive au fioul. Au moment du départ on tous était bien secoué !

On va mettre 1h40 pour rejoindre Aguas Calientes qui est la ville juste au pied du Machu. Louise et moi on en profite pour dormir un peu car la nuit a été quand même un peu courte.

A 7h10 on arrive à notre destination et la nouvelle étape ! On doit prendre les billets de bus pour rejoindre le site du Machu Picchu. Et les billets de bus ne sont pas donnés car ils sont à 25$ par personnes aller/retour. L’aventure Machu est vraiment une activité à prévoir dans son budget tellement elle est onéreuse ! Bon après, on aurait pu prendre le chemin pour aller jusqu’au site mais il faut monter presque 1000m de dénivelé donc on a préféré faire l’option deluxe 🙂

Bien assis dans le bus, on rejoint le site archéologique au sommet de la montagne et on découvre au fur et à mesure une vue magnifique qui se dégage à nous. Arrivé en haut, on doit attendre 8h car notre billet de visite commence à cette heure ci. Depuis quelques années, les visites du Machu Picchu sont découpés en plusieurs horaires le matin et l’après midi et il ne faut pas louper son créneau au risque de se faire refouler !

8h on rentre sur le site, il y a beaucoup de monde mais on tombe directement sur la vue magique du Machu Picchu ! A ce moment là on oublie le levé à 4h du matin, les heures de collectivo, bus, train…et on apprécie le moment. Donc oui il y a du monde, mais le site est bien organisé et tout le monde peut faire des photos sans être gêné comme on l’a été à Anchor, ou dans beaucoup de temple en Asie.

Le site se visite sous la forme d’un chemin à suivre. Il faut faire attention car on ne peut pas revenir en arrière ! Donc on s’arrête souvent pour prendre des photos et admirer le paysage.

Pause goûter !
La photo obligatoire avec le lama

On restera plus de 4h sur le site, on l’a trouvé incroyable. Durant notre voyage au Pérou on a attendu beaucoup de gens décrié le Machu Picchu comme quoi c’est trop touristique, trop cher. On ne va pas  le nié c’est vrai. Mais le site même si il est cher, est plutôt bien organisé et offre un spectacle magique qui laisse sans voix.

Après ce point d’orgue de notre périple péruvien, on redescend en bus jusqu’à Aguas Calientes afin de refaire tout le trajet inverse jusqu’à Cusco.

A 15h on prend notre train retour jusqu’à Ollantaytambo, on a peine fait 500m que le train s’arrête sur la voie. Au bout de 10min le train fait marche arrière ! Aie le retour vers Cusco commence mal…

On va attendre 2h à l’arrêt dans le train sans aucune nouvelle mise à part celle d’un jeune agent qui nous dit d’une petite voix en anglais « The train is broken ». Ah le train est cassé…c’est vrai qu’on ne va pas allé bien loin avec autant de détail.

Au bout de 2h on arrive à redémarrer, le train crache une fumée noir. Je ne suis pas sûre qu’il soit encore autorisé en France celui là !

On arrive à 19h à Ollantaytambo, je suis un peu stressé car notre mission maintenant c’est de trouver un collectivo pour rentrer jusqu’à Cusco. Donc dès que le train arrive en gare, on saute du train. On met d’ailleur fin à la gentille conversation qu’on avait commencé avec une brésilienne et sa mère mais bon, nous on a un collectivo à prendre.

A la sortie de la gare, ma peur se volatilise car  on est alpagué de tous les côtés par des collectivos pour rentrer sur Cusco. En une minute, on est dans un mini bus totalement rempli et on démarre direction Cusco pour rejoindre notre petit lit douillet pour une bonne nuit de sommeil après une journée très intense !

Pour notre dernière journée péruvienne, on décide de se balader encore une fois dans Cusco et de profiter de la grande place et de ces animations. Sauf aujourd’hui le 24 juin, c’est une journée spécial ! C’est la fête du soleil, Inti raymi. C’est une célébration qui rend hommage à l’astre solaire qui est la plus importante du calendrier inca. Le spectacle est impressionnant, il y a des centaines de danseurs sur la PLaza del Armas habillé comme à l’époque inca. Des milliers de spectateurs sont autours de la place.

Au début, on a eu du mal à trouver des bonnes places afin de bien profiter du spectacles tellement il y avait du monde donc on avait abandonné. Mais après on a trouvé par chance une bonne place a coté de petite mamie qui nous ont donné pour la fin du spectacle leurs tabouret afin d’avoir une vue imprenable.

C’est vraiment par chance qu’on est tombé sur la fête du soleil, et on aurait pas pu espérer mieux comme dernier jour au Pérou.

Ce soir, on prend notre bus de nuit pour la Bolivie. Louise est un peu stressé car pour la première fois ce n’est pas la compagnie Cruz del Sur qu’on avait l’habitude de prendre. Prochaine étape la Bolivie et le lac Titicaca !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *